Parc naturel Terra Cotta

Ce parc de 45 hectares cache une belle forêt sillonnée par 6 km de sentiers. Il a pour vocation la conservation et permet d’entrer en contact avec une diversité d’espèces végétales et animales. Jusqu’à la fin des années 1950, la Montréal Terra Cotta Company a extrait, dans le parc actuel, de l’argile pour la fabrication de tuiles et de briques. Une partie de la carrère ainsi formée est recouverte de gazon.

L’autre partie a été laissée à l’état naturel. Un boisé en friche longe un coteau. À même de rustiques escaliers en pierres plates, le sentier est surplombé d’aubépines et de vinaigriers. Des Bosquets forment une voûte sous laquelle on passe.

Plus on marche, plus ça change. On assiste à l’évolution typique d’une forêt des basses-terres du Saint-Laurent, sur le sol argileux de l’ex-mer de Champlain. Les arbustes cèdent la place aux bouleaux et aux trembles, souvent les premiers arbres à apparaître. Et puis, sur un coteau, dominent des érables, des hêtres et des chênes. Aux abords d’un ruisseau, près d’un pont, poussent d’énormes saules.