Lac Saint-Pierre et son archipel

  • Papillon Satyre perlé
  • Lamproie brune
  • Bébé esturgeon
  • Esturgeon jaune
  • Esturgeon jaune
  • IMG00131
  • IMG00128
  • IMG00126
  • IMG00114
  • La pointe des Îlets et le lac St-Pierre
  • Baie Lavalière
  • Grand chevalier
  • Grenouille léopard
  • Cormoran à aigrettes
  • Canards chipeau
  • Loutre de rivière

La région du lac Saint-Pierre fu reconnue « réserve modiale de la biosphère » de l’UNESCO en 2000 et fait maintenant partie de ce réseau international dont l’objectif premier est la conservation du patrimoine naturel et culturel, tout en favorisant le développement durable du territoire. Par conséquent, les activités économiques doivent se faire en respectant la capacité des écosystèmes à maintenir leurs fonctions naturelles. Pour y arriver, la participation des communautés locales est essentielle pour concilier la recherche, l’éducation et la surveillance. Le territoire de la réserve est divisé en trois zones: une première où la conservation est prioritaire; une autre permettant des activités compatibles avec la protection du patrimoine naturel et culturel et la troisième où on exploite les ressources de manière durable.

Le lac Saint-Pierre est un élargissement du fleuve Saint-Laurent dont la superficie, incluant son archipel, varie d’environ 480 km² en étiage à 660 km² en période de crue. Sa vaste plaine inondable est la plus importante du Saint-Laurent. Pas étonnant qu’on y trouve 40 % des milieux humides du fleuve. Ses eaux peu profondes et ses milieux humides abritent une richesse biologique exceptionnelle: 24 espèces de mammifères, 79 espèces de poissons d’eau douce, 288 espèces d’oiseaux qui y séjournent, 167 qui y nichent, sans oublier un flore remarquable qui compte 27 espèces de plantes rares. Toutes ces espèces on besoin d’un milieu naturel et d’une eau de qualité pour y vivre en santé, c’est pour cette raison qu’il est essentiel de les protéger.