Parc du Grand-Coteau

  • Parc-Étang du Grand-Côteau, Mascouche DSC_5141f
  • en montant
  • Héron vert et tortue
  • Héron vert
  • Bernache du Canada-1

Cet ancien lieu de villégiature, connu sous le nom de lac Henri, était très fréquenté entre 1950 et 1985, mais il était loin d’être bien aménagé. Dans les années 90, la ville a entamé les négociations avec Hydro-Québec et les autres propriétaires des terrains autour du parc. En 2006, la superficie du parc a atteint 190 hectares, loin des 10 hectares initiaux.

Aussi appelé l’Étang-du-Grand-Coteau au début, le parc compte deux lacs cachés dans les bosquets et les grands pins, l’un récréatif, l’autre plus sauvage, une faune et une flore typiques de la région. Les ornithologues se réjouissent de la présence de multiples espèces d’oiseaux attirés par la flore abondante et le couvert boisé. C’est que du nord au sud, il faut plus de trois heures de marche pour traverser le parc du Grand-Coteau.

Plus encore, ce milieu, qui a été conservé autant que possible dans son état naturel d’origine, permet de nombreuses activités. Les amoureux de la nature, des fleurs et des arbres, sont enclins à se promener dans les sentiers aménagés aux abords des lacs et peuvent aussi grimper sur le coteau où ils rencontrent trois autres lacs cachés dans la forêt.

Les familles profitent d’un espace sécuritaire pour le jeu des jeunes enfants, pour les pique-niques, les jeux extérieurs et les randonnées en vélo. En hiver, le parc se transforme et une immense patinoire recouvre les eaux de l’étang. Aux abords, une glissade est aménagée pour les plus jeunes. Les pistes de ski de fond et de raquettes sillonnent le parc, en montant sur le coteau.

La piste cyclable qui longe la montée Masson et traverse la ville de Mascouche a été intégrée au parc.