Le mont Nicol-Albert

  • Les Deux Soeurs
  • Chute du ruisseau Beaulieu
  • Mont Nicol-Albert (2014-08-09)
  • Mont Nicol-Albert (2014-08-09)
  • Mont Nicol-Albert (2014-08-09)
  • Mont Nicol-Albert (2014-08-09)
  • Mont Nicol-Albert (2014-08-09)

Traversée par le Sentier international des Appalaches, cette montagne se dresse comme un immense monolithe devant les automobilistes lorsqu’on arrive dans la Réserve faunique de Matane. Son dénivelé de 747 mètres sur une distance de 6 km en fait l’un des circuits balisés les plus exigeants au Québec. Le bonheur, c’est qu’on y retrouve de nombreuses chutes d’eau qui invitent à la baignade.

Les principaux points d’intérêts du sentier du mont Nicol-Albert sont la rivière Cap-Chat en bas, les nombreuses chutes et cascades du spectaculaire ruisseau Beaulieu et vers le sommet, de nombreux points de vue ainsi que la crevasse et le fameux « bonhomme ». Une curiosité géologique à l’allure d’un visage humain qui fut sculptée au fil du temps par le vent.

Au point de départ de la randonnée, un camping rustique comprenant deux plates-formes de camping, un abri lean-to (abri possédant trois murs et un toit), une toilette sèche et un point d’eau sont mis à la disposition du randonneur.

Comment s’y rendre

L’accès se fait à partir de la ville de Cap-Chat, en prenant le chemin qui longe la rivière pour entrer par la zec de Cap-Chat. Vous devez d’abord tourner à droite sur la rue des Fonds juste avant le pont qui traverse la rivière Cap-Chat. Par la suite vous pouvez suivre les indications de la ZEC de la rivière Cap-Chat. Après 2 ou 3 km, il y aura un embranchement en Y, vous devez garder la droite. La rue des Fonds va changer de nom pour la rue des Érables. Toujours en direction de la ZEC qui est située à 10 km de la route 132.

Lorsque vous serez arrivé à la ZEC, vous devrez payer un droit de passage à la guérite. Continuez sur le même chemin pendant 28 km et vous serez arrivé au stationnement de La Chute Hélène.

On dit que le nom Nicol-Albert proviendrait de l’expression anglaise « nick of Albert » devenue Nicol-Albert dans la bouche des guides. Le mot anglais « nick » signifie « entaille, brèche » ce qui correspond à la topographie locale, la rivière Cap-Chat séparant les deux monts par une gorge assez remarquable.