Rivière Rupert

Dans la région de la Baie-James, du 49e au 52e parallèle, la zone de végétation est la forêt boréale. C’est l’épinette noire qui domine sur le territoire. En haut de la rivière Rupert, l’épinette noire y est reine, s’associant à d’autres essences, comme le peuplier et le bouleau, ou avec le pin gris et le mélèze.

Cette rivière est considérée comme la route traditionnelle entre la baie et les terres intérieures. Autrefois, des canoteurs cris l’empruntaient pour la traite des fourrures. C’est en 1974 que des sportifs s’intéressèrent au défi de taille que représente la descente de ses flots turbulents.

Sur la rive nord, on trouve les cascades Rupert. Un sentier d’interprétation vous mène aux pieds des rapides. C’est l’endroit idéal pour un pique-nique. On peut y pêcher la truite grise et le corégone. À la rivière Rupert, on trouve aussi une rampe de mise à l’eau et un camping rustique.