Sentiers et Lac Opasatica

  • Vieux camp de bois rond
  • Sentiers Opasatica
  • Vue sur la baie Beaupré
  • Vue sur la baie Beaupré
  • Lac Opasatica

Lac Opasatica

À 25 km au nord-est de Rouyn-Noranda – Montbeillard, ce lac longe la frontière de l’Ontario, à la limite nord du versant hydrographique de la rivière des Outaouais. D’une longueur de 34 km, il comporte une largeur jusqu’à 6 km dans la partie nord et s’amincit à moins de 1 km à l’extrémité sud, où se trouve la baie Solitaire. 

Il est populaire pour la navigation de plaisance, notamment par ses eaux profondes de près de 60 mètres et sa proximité de Rouyn-Noranda. Ici, le kayak de mer prend une dimension plus sérieuse que dans la plupart des plans d’eau fermés surtout si une brise se lève et que naissent les vagues.

À l’époque de la traite des fourrures, le lac Opasatica était une voie navigable incontournable reliant le Saint-Laurent à la baie d’Hudson. D’ailleurs, plusieurs milliers d’artefacts amérindiens y ont été découverts par le groupe Archéo 08.

Sentiers Opasatica

Situés entre la baie Verte et la baie de l’Orignal, les sentiers pédestres formés principalement de trois pistes parallèles longent un massif rocheux sur son flanc sud et sa crête. Les sentiers sont balisés et aménagés avec des aires de repos et des belvédères qui offrent une vue panoramique sur les environs et sur le lac Opasatica.

Le terrain est montagneux, avec de bonnes dénivellations. On y retrouve une végétation particulière pour la région, constitué par plusieurs essences d’arbres comme de très gros pins, épinettes, thuyas et bouleaux jaunes. Les sentiers sont aussi utilisés l’hiver pour la randonnée en raquettes.

Accès

Pour vous y rendre à partir de Rouyn-Noranda, prenez la route 117 direction ouest. Après le village d’Anrtfield, dirigez-vous vers le sud sur la route 101 en direction de Ville-Marie. Roulez sur cette route 6,3 km jusqu’à la rue de la Baie Verte. Sur ce chemin faire encore 1,6 km, le premier stationnement se trouve à votre gauche. Si vous continuez plus loin sur la rue des Amis, vous trouverez le second stationnement au bout du chemin.

D’origine algonquine, le nom Opasatica, répertorié depuis le début du XXe siècle, serait formé de Obié ou Opa, qui signifie rétréci et Satika, qu’on traduit par il y a des trembles.

Selon les sources, on obtient « lac entouré de peupliers », « détroit des peupliers » ou « lac fermé par les trembles ».